Jimbere

Kirundi French
Publi-Reportage

MCC et ses partenaires au chevet des victimes du glissement de terrain de Gabaniro

L’organisation chrétienne Mennonite Central Committee (MCC) a offert, vendredi 14 juin 2024, une assistance sociale à 500 familles victimes du glissement de terrain du 19 avril 2024 sur la colline Gabaniro de la zone Gitaza de la commune Muhuta en province Rumonge.

L’aide était composée de 10 tonnes du riz, 5 tonnes d’haricots, 500 seaux, 500 pagnes, 500 torches, 500 paquets de savon solide groupés en douzaine et 500 paquets de serviette hygiénique. Chaque famille a reçu 20kg du riz, 10kg d’haricots, un seau, une torche, un pagne, une douzaine de savons solides et un paquet de serviette hygiénique.

Pour rappel, ce glissement de terrain a eu lieu le 19 avril 2024 sur une surface estimée à 7 km² causant un mort, 495 maisons détruites et 2485 personnes déplacées. Personne n’avait eu le temps de sauver ses biens.

Dr Mulanda Jimmy Juma, le Représentant de MCC au Burundi

Selon Dr Mulanda Jimmy Juma,le Représentant de MCC au Burundi, cette initiative est une réponse humanitaire de MCC avec ses partenaires dont Help Chanel Burundi (HCB), World Outreach Initiatives (WOI), Great Lakes Peace Building Initiatives (GLPI), Union Chrétienne pour l’Education et le  Développement des Déshérités (UCEDD), Restoration Burundi (RESTOBU) et le ministère en charge de la solidarité nationale et l’administration communale : « C’est un partage de l’amour et la compassion de Jésus Christ avec les familles déplacées sans distinction suite aux catastrophes naturelles. »

Reconnaissance  chez les bénéficiaires

Odile Niyokwizera, une des bénéficiaires de ce soutien

En chantant, dansant et applaudissant, les membres de ces familles ont été ravis de ce soutien et ont exprimé leur reconnaissance: « Ces vivres nous aideront à tenir pour quelques jours car la situation n’est pas facile à vivre quand on perd tout ce qu’on a du jour au lendemain. Que Dieu bénisse ceux qui ont pensé à nous dans ces moments difficiles  pour leur charité », a indiqué Edith Ndayisenga, 33 ans, (mère de 5 enfants), l’une des victimes de la catastrophe naturelle de Gabaniro.

Même son de cloche chez Odile Niyokwizera, 40 ans et mère de 10 enfants: «  C’est difficile de nourrir la famille dans ces conditions. Nous avons peur des maladies dues à la malnutrition, mais les vivres que nous venons de recevoir aideront à protéger nos enfants. »

Et d’interpeller d’autres organisations à les soutenir dans d’autres besoins, y compris l’abri: « C’est bien d’avoir de quoi manger mais il nous d’autres ingrédients pour un bon repas comme l’huile, le sel, etc. Et pour une bonne protection de nos familles, il nous faut également les vêtements sans oublier un endroit pour dormir car la plupart sont toujours logées chez des proches. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top