Jimbere

Kirundi French
Santé

160 millions $ sur trois ans contre le Sida, la tuberculose et le paludisme

(de gauche à droite) L’Administratrice assistante du PNUD et Directrice du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique, Ahunna Eziakonwa, la Ministre en charge de la Santé, Dr Lydwine Baradahana, et Caty Fall Sow, Cheffe de Département Afrique et Moyen Orient du Global Fund

Le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Lydwine Baradahana, en compagnie de la Sous-Secrétaire général des Nations Unies en même temps l’Administratrice assistante du PNUD et Directrice du Bureau régional du PNUD pour l’Afrique, Ahunna Eziakonwa, ont procédé mercredi , le 21 février 2024, au lancement officiel du démarrage de la mise en œuvre des subventions 7ème cycle de financement du Fonds mondial pour le Burundi (GC7), pour la période de 2024-2026 , avec un montant de 160 millions de dollars américains.

A cette occasion, Dr Baradahana a indiqué que ce montant ira pour 124 millions dans la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme, et 36 millions pour la lutte contre le Covid-19. La gestion de ce financement est confiée au Programme des Nations Unies pour le développement au Burundi (PNUD), et assuré par un service du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida qui est l’unité de Gestion et d’Appui au Développement Sanitaire (UGADS), a-t-elle ajouté.

Selon Mme Baradahana, il s’agit d’un montant consistant pour les trois prochaines années et qui aura un impact additionnel en matière des résultats déjà obtenus pour le VIH/Sida et la tuberculose. Elle a fait remarquer que la mortalité liée au paludisme continue à baisser de même que l’incidence liée à ce dernier.

Après les activités dudit lancement, la ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida, a réceptionné un don de 11 véhicules de la part du PNUD, qui aideront le MSPLS à mettre en œuvre leurs activités, notamment la supervision au niveau des formations sanitaires et de la communauté.
Dr Baradahana a précisé que parmi de ce don, quatre véhicules serviront pour la lutte contre le paludisme, six véhicules au programme national de lutte contre le Sida, tandis qu’un véhicule servira à la mise en œuvre des activités communautaires.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top